Tout savoir du parquet flottant

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/5 (0 votes cast)

S’il est bien posé, le parquet flottant ressemble à s’y méprendre à du parquet massif. C’est d’ailleurs pour cette raison que de nombreux particuliers et architectes d’intérieur l’utilisent comme revêtement de sol de leur habitation.

Le parquet flottant c’est quoi ?
Chaque lame de parquet flottant ou contrecollé se compose de trois couches collées les unes aux autres. La première couche est généralement en bois, c’est la couche d’usure. Arrive ensuite la couche intermédiaire plus épaisse que les autres souvent en aggloméré et la troisième couche en résineux également appelée contre-parement qui permet la bonne stabilité de la lame

Puis-je en poser dans toutes les pièces ?
Ce n’est pas parce que le parquet flottant est beau que l’on peut en poser dans toutes les pièces de la maison. Généralement comme il s’agit de bois, on évite au maximum les pièces humides comme la salle de bains. On choisira également un autre revêtement pour le sol de la cuisine ou celui du couloir car ce type de parquet n’apprécie pas forcément sur la longueur les passages fréquents. Idéalement vous l’aurez compris, on pose du parquet flottant dans les chambres.

La pose du parquet flottant est-elle difficile
Il n’y a rien de bien sorcier à poser du parquet flottant, les lames s’imbriquent naturellement les unes dans les autres. Cependant, il y a tout de même quelques précautions à prendre comme le fait de placer des cales de dilatation de 8mm d’épaisseur sur toutes les périphéries de la pièce. On les dispose entre le mur et le parquet. Le bois est un matériau qui bouge avec le temps, il peut se rétracter ou se dilater, il faut donc lui laisser la place de le faire. Cet espace sera de toute façon bouché par les plinthes.

Maintenant que le parquet flottant n’a plus de secret pour vous, à vous de jouer !

Une question ? un conseil ? Contactez-nous !

*
*
 - 
souscrire Faites défiler jusqu'en haut