Quel matériau pour le plan de travail de sa cuisine ?

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/5 (0 votes cast)

Quand on rénove une cuisine, le choix du plan de travail est crucial. En effet, bien souvent il s’agit d’un élément central de la pièce, il se doit donc d’être à la fois design et pratique. Nous vous donnerons dans cet article, quelques exemples de plan de travail alliant ces deux aspects.

Plan de travail en pierres naturelles : marbre, granit, pierre de lave, etc. sont autant de pierres qui s’adaptent parfaitement aux contraintes d’une cuisine. Vous veillerez cependant à comparer leurs points faibles avant de faire votre choix (rayure, durée de vie, résistance chaud/froid). En termes de finition, il est plus judicieux d’opter pour une pierre polie plus facile d’utilisation au quotidien.

Plan de travail en corian : d’une grande souplesse, il est un produit de rêve pour les architectes d’intérieur. Massif et dur comme de la pierre mais beaucoup plus léger, il offre de grandes possibilités en termes de création. Côté pratique, il résiste à des températures élevées (180°). Le petit bémol c’est qu’il marque assez vite, certaines taches devront être poncées par un professionnel pour disparaître.

Plan de travail en inox : Posé sur une surface en aggloméré l’inox est un matériau hygiénique et résistant. Sa durée de vie est de plusieurs décennies. Notez qu’il se patine avec le temps. Le moins de ce matériau c’est qu’il se raye facilement, il convient donc d’utiliser des supports supplémentaires lorsque vous faites la cuisine, une planche à découper par exemple.

Plan de travail en stratifié : Idéal pour les petits budgets, il est le matériau le moins cher. Il offre une large palette de couleurs, motifs, effets de matières,… et est résistant à l’eau, aux taches et aux chocs. Le point négatif d’un plan de travail en stratifié, sa non résistance à la chaleur.

Plan de travail en verre : Un des matériau les plus design, il allie brillance et légèreté. Dans une cuisine un peu sombre, il permettra de réfléchir la lumière et donc d’éclaircir la pièce. L’aspect négatif repose principalement sur sa fragilité, le verre ne supporte pas les chocs thermiques, il est fragile notamment sur les bords et susceptible d’être rayé.

La liste n’est pas exhaustive, il existe également des plans de travail en pierre de synthèse, en bois massif ou en céramique. Quelque soit celui pour lequel vous opterez, veillez juste à ce qu’il corresponde à l’usage que vous en aurez.

Une question ? un conseil ? Contactez-nous !

*
*
 - 
souscrire Faites défiler jusqu'en haut